Tous les mardis, je donne à dîner à quinze petits enfants pauvres, choisis parmi les plus indigents Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Tous les mardis, je donne à dîner à quinze petits enfants pauvres, choisis parmi les plus indigents de l’ île, et ma famille et moi, nous les servons ; je tâche, par là, de faire comprendre l’ égalité et la fraternité.
Actes et Paroles (1875-1876), Avant l’exil
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse