Tous ces faux biens qu’on envie – Passent comme un soir de mai. – Vers l’ombre, hélas! tout dé Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Tous ces faux biens qu’ on envie
Passent comme un soir de mai.
Vers l’ ombre, hélas! tout dévie.
Que reste-t-il de la vie,
Excepté d’ avoir aimé!
Les Voix intérieures (1837), Soirée en mer
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse