Toujours, on s’empêtre entre les pattes du prêtre. Ionesco Eugène

Toujours, on s’empêtre entre les pattes du prêtre.
La Cantatrice chauve (1950)
Citations de Eugène Ionesco
Eugène Ionesco