Ton oncle, dis-tu, l’assassin – M’a guéri d’une maladie: – La preuve qu’il ne fut jamais mon médecin Boileau-Despréaux Nicolas

Ton oncle, dis-tu, l’assassin – M’a guéri d’une maladie: – La preuve qu’il ne fut jamais mon médecin, – C’est que je suis encore en vie.
Epigrammes, 1687
Citations de Nicolas Boileau-Despréaux
Nicolas Boileau-Despréaux

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.