Tes yeux sont revenus d’un pays arbitraire où nul n’a jamais su ce que c’est qu’un regard. Eluard Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul

Tes yeux sont revenus d’un pays arbitraire où nul n’a jamais su ce que c’est qu’un regard.
Mourir de ne pas mourir (1924)
Citations de Paul Éluard
Paul Éluard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.