Tes beaux yeux sont las, pauvre amante! – Reste longtemps, sans les rouvrir, – Dans cette pose Baudelaire Charles

Tes beaux yeux sont las, pauvre amante!
Reste longtemps, sans les rouvrir,
Dans cette pose nonchalante
Où t’a surprise le plaisir.
Les Epaves (1866), Le jet d’eau
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire