Tenez, moi, regardez comme je m’adapte, Ferdinand!… (Il s’en tapait sur le sternum.) Que demain la Céline Louis-Ferdinand Destouches, dit

Tenez, moi, regardez comme je m’adapte, Ferdinand!… (Il s’en tapait sur le sternum.) Que demain la terre se mette par exemple à tourner dans l’autre sens. Eh bien moi? Je m’adapterai, Ferdinand! Et tout de suite encore!
Voyage au bout de la nuit (1932)
Citations de Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline
Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.