Tel que la haute mer contre les durs rivages, – A la grande tuerie ils se sont tous rués, – Ivres et Leconte de Lisle Charles Marie René

Tel que la haute mer contre les durs rivages, – A la grande tuerie ils se sont tous rués, – Ivres et haletants, par les boulets troués, – En d’ épais tourbillons pleins de clameurs sauvages.
Poèmes barbares (1862)
Citations de Charles Marie René Leconte de Lisle
Charles Marie René Leconte de Lisle

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.