Tel l’air à l’oiseau, ou la mer au poisson, le mépris à qui le mérite. Blake William

1 Commentaire

Tel l’ air à l’ oiseau, ou la mer au poisson, le mépris à qui le mérite.
Le mariage du Ciel et de l’Enfer (1793), Les Proverbes de l’Enfer
Citations de William Blake
William Blake

Une réponse à “Tel l’air à l’oiseau, ou la mer au poisson, le mépris à qui le mérite. Blake William”

  1. dicocitations

    l'histoire c'est comme un poisson dans un aquarium, ça va ça vient sous ton nez sans que tu puisses jamais l'attraper. Tu peux juste rêver sur ce qu'étaient les choses autrefois, mais c'est tout, c'est tout…

    Un chocolat chez Hanselmann, Rosetta Loy
    ( p.121, Rivages )
    My recent post La citation d’amour du 17-03-2011

    Répondre

Laisser une réponse