Suzanne … leva les yeux vers son mari occupé à se raser avec le vieux coupe-choux dont il n’avait Blondin Antoine

Ajouter un commentaire

Suzanne … leva les yeux vers son mari occupé à se raser avec le vieux coupe-choux dont il n’ avait jamais réussi à se déshabituer.
Un singe en hiver (1959)
Citations de Antoine Blondin
Antoine Blondin

Laisser une réponse