Souvent, paraît-il, il suffit d’un grand bruit, d’un frémissement sonore de l’air, pour éloigner les Daudet Alphonse

Ajouter un commentaire

Souvent, paraît-il, il suffit d’ un grand bruit, d’ un frémissement sonore de l’ air, pour éloigner les sauterelles, les empêcher de descendre.
Lettres de mon moulin (1866)
Citations de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet

Laisser une réponse