Sous les flancs bien développés et d’une mollesse toute féminine, on devine les dentelés et les côte Gautier Théophile

Sous les flancs bien développés et d’une mollesse toute féminine, on devine les dentelés et les côtes, comme aux flancs d’un jeune garçon.
Mademoiselle de Maupin (1835)
Citations de Théophile Gautier
Théophile Gautier

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.