Sortant de son repos et se distendant jusqu’à l’être, Brahma souffre d’une souffrance qui rend des h Artaud Antonin

Sortant de son repos et se distendant jusqu’à l’être, Brahma souffre d’une souffrance qui rend des harmoniques de joie peut-être, mais qui à l’extrémité ultime de la courbe ne s’exprime plus que par un affreux broiement.
Le Théâtre et son double (1938)
Citations de Antonin Artaud
Antonin Artaud

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.