Songez surtout que je vous adore avec un emportement, une frénésie, un délire qu’aucune femme ne m’a Gautier Théophile

Ajouter un commentaire

Songez surtout que je vous adore avec un emportement, une frénésie, un délire qu’ aucune femme ne m’ a jamais inspirés.
Le Capitaine Fracasse (1863), XVI, Vallombreuse
Citations de Théophile Gautier
Théophile Gautier

Laisser une réponse