Son attitude obséquieuse aurait suffi à me mettre en défiance, si je n’avais rien su, et à m’avertir Mauriac François

Son attitude obséquieuse aurait suffi à me mettre en défiance, si je n’avais rien su, et à m’avertir que j’étais trahi.
Le Noeud de vipères (1932)
Citations de François Mauriac
François Mauriac

À lire aussi  Autrefois je voyais à travers l'écran des arts existants. J'allais au Louvre pour voir des peintures Giacometti Alberto