Si, à soixante ans, vous vous réveillez le matin sans ressentir aucune douleur, c’est que vous êtes Julaud Jean-Joseph

Si, à soixante ans, vous vous réveillez le matin sans ressentir aucune douleur, c’est que vous êtes mort !
Ca ne va pas ? Manuel de poésiethérapie (2001)
Citations de Jean-Joseph Julaud
Jean-Joseph Julaud

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.