Si pour les fixer je m’amuse à les décrire en moi-même, quelle vigueur de pinceau, quelle fraîcheur Rousseau Jean-Jacques

1 Commentaire

Si pour les fixer je m’ amuse à les décrire en moi-même, quelle vigueur de pinceau, quelle fraîcheur de coloris, quelle énergie d’ expression je leur donne !
Les Confessions (édition posthume 1782-1789)
Citations de Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau

Une réponse à “Si pour les fixer je m’amuse à les décrire en moi-même, quelle vigueur de pinceau, quelle fraîcheur Rousseau Jean-Jacques”

  1. dicocitations

    Pour faire un tableau, […] , il faut mettre un peu de peinture à un endroit et un peu à un autre. Chaque coup de pinceau signifie peu par lui-même, mais quand tous les coups sont donnés et que vous vous reculez, l'ensemble se tient et signifie quelque chose.

    Le suaire de l'archevêque, Peter Tremayne

    Répondre

Laisser une réponse