Si je restais immobile, le bruit des ailes s’infiltrait comme un liquide jusque dans les minuscules Ogawa Yoko

Si je restais immobile, le bruit des ailes s’infiltrait comme un liquide jusque dans les minuscules conduits de mon oreille interne.
Les Abeilles (1995)
Citations de Yoko Ogawa
Yoko Ogawa

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.