Si je deviens centenaire, je me lèverai chaque matin pour lire les faire-part nécrologiques des jour Léautaud Paul

Si je deviens centenaire, je me lèverai chaque matin pour lire les faire-part nécrologiques des journaux, si mon nom n’y est pas, je retournerai me coucher.
Citations de Paul Léautaud
Paul Léautaud

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.