Ses étreintes avaient cette langueur et cette force qui étaient pour moi un langage. Barbey d’Aurevilly Jules Amédée

Ses étreintes avaient cette langueur et cette force qui étaient pour moi un langage.
Les Diaboliques (1874)
Citations de Jules Amédée Barbey d’Aurevilly
Jules Amédée Barbey d’Aurevilly

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.