Ses cheveux étaient dorés, et ne l’étaient pas seuls; car si ses joues étaient roses et ses yeux ble Proust Marcel

Ses cheveux étaient dorés, et ne l’étaient pas seuls; car si ses joues étaient roses et ses yeux bleus, c’était comme le ciel encore empourpré du matin où partout pointe et brille l’or.
A la recherche du temps perdu, A l’ombre des jeunes filles en fleurs (1919)
Citations de Marcel Proust
Marcel Proust

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.