Ses bras arrondis appelaient quelqu’un, qui s’enfuyait toujours. Elle le poursuivait, plus légère qu Flaubert Gustave

Ajouter un commentaire

Ses bras arrondis appelaient quelqu’ un, qui s’ enfuyait toujours. Elle le poursuivait, plus légère qu’ un papillon, comme une Psyché curieuse, comme une âme vagabonde, et semblait prête à s’ envoler.
Trois contes (1877), Hérodias
Citations de Gustave Flaubert
Gustave Flaubert

Laisser une réponse