Se figure-t-on le sort affreux d’un homme dont l’imagination paralysée ne saurait plus fonctionner s Baudelaire Charles

Ajouter un commentaire

Se figure-t-on le sort affreux d’ un homme dont l’ imagination paralysée ne saurait plus fonctionner sans le secours du hachisch ou de l’ opium ?
Le Poème du haschich (1858)
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Laisser une réponse