Sa tête alourdie de sommeil qui s’appuyait contre moi. Daudet Alphonse

Sa tête alourdie de sommeil qui s’appuyait contre moi.
Lettres de mon moulin (1866)
Citations de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.