Rien ne stérilise tant un écrivain que la poursuite de la perfection. Pour produire, il faut se lais Cioran Emil Michel

Rien ne stérilise tant un écrivain que la poursuite de la perfection. Pour produire, il faut se laisser aller à sa nature, s’abandonner, écouter ses voix…, éliminer la censure de l’ironie ou du bon goût…
Carnets 1957-1972, janvier 1960
Citations de Emil Cioran
Emil Cioran

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.