Rien n’est capital pour le maintien de l’ordre, comme de taire le mal… Il est beaucoup moins impor Mirbeau Octave

Ajouter un commentaire

Rien n’ est capital pour le maintien de l’ ordre, comme de taire le mal… Il est beaucoup moins important de faire le bien que de taire le mal… Taire le mal… taire le mal… l’ empêcher si l’ on peut… mais, surtout, le taire…
Le Foyer (1908)
Citations de Octave Mirbeau
Octave Mirbeau

Laisser une réponse