Rellonen huma prudemment l’air. Aucun doute. Son épouse sentait la vieille femme aigrie. C’était une Paasilinna Arto

Rellonen huma prudemment l’air. Aucun doute. Son épouse sentait la vieille femme aigrie. C’était une odeur qui ne partait pas au lavage.
Petits suicides entre amis (2003)
Citations de Arto Paasilinna
Arto Paasilinna

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.