Qui frappe l’air, bon Dieu! de ces lugubres cris? – Est-ce donc pour veiller qu’on se couche à Paris Boileau-Despréaux Nicolas

Ajouter un commentaire

Qui frappe l’ air, bon Dieu! de ces lugubres cris? – Est-ce donc pour veiller qu’ on se couche à Paris?
Satires (1660-1711)
Citations de Nicolas Boileau-Despréaux
Nicolas Boileau-Despréaux

Laisser une réponse