Quelque soit notre âge, on reste toujours les enfants de quelqu’un, et les bras qui s’écartent sont Legardinier Gilles

Quelque soit notre âge, on reste toujours les enfants de quelqu’un, et les bras qui s’écartent sont les plus belles portes qui puissent s’ouvrir.
Quelqu’un pour qui trembler (2015)
Citations de Gilles Legardinier
Gilles Legardinier

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.