Quelque libertin et quelque abandonné qu’il puisse être, il y a toujours de secrets reproches de la Bourdaloue Louis

Quelque libertin et quelque abandonné qu’il puisse être, il y a toujours de secrets reproches de la conscience qui le troublent.
Pensées, tome III
Citations de Louis Bourdaloue
Louis Bourdaloue

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.