Quelle règle convient-il donc de suivre dans cette grande question des jeux de l’enfance ? Le jeu fo Legouvé Ernest

Quelle règle convient-il donc de suivre dans cette grande question des jeux de l’enfance ? Le jeu forme les trois quarts de leur vie. Faut-il les y abandonner aux seules ressources de leur imagination ? Faut-il les forcer à se tirer d’affaire et les laisser s’amuser seuls, ou bien est-il bon au contraire, là comme ailleurs, de leur ouvrir la voie, de leur tendre la main, de leur apprendre à inventer ? Le problème est des plus difficiles. On ne peut nier d’une part que les enfants n’aient en eux les plus ingénieuses et les plus fécondes ressources d’amusement. Qui de nous ne s’est arrêté à contempler un enfant assis à terre et passant des heures entières à creuser dans le sable un trou sans objet, sans forme, sans fin (car il le recreuse toujours), et attaché à cet ouvrage comme Archimède à son problème. Que fait-il ? A quoi songe-t-il ? Que se passe-t-il dans sa tête ?Nul ne peut le dire; lui-même ne le pourrait pas. Ces heures, pourtant, se sont écoulées pour lui avec cette rapidité légère dont le mot jeu est synonyme, et il a joué tout seul. Mais d’un autre côté, qui n’a pas vingt fois pris en pitié les regards de détresse et l’attitude mélancolique d’enfants réunis pour s’amuser, et ne pouvant trouver d’amusement ?.
Les pères et les enfants au XIXe siècle (1867)
Citations de Ernest Legouvé
Ernest Legouvé

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.