Quelle pitié, quelle pauvreté, d’avoir dit que les bêtes sont des machines privées de connaissance e Voltaire François Marie Arouet, dit

Quelle pitié, quelle pauvreté, d’avoir dit que les bêtes sont des machines privées de connaissance et de sentiment, qui font toujours leurs opérations de la même manière, qui n’apprennent rien, ne perfectionnent rien, etc !
Dictionnaire philosophique portatif (1764), Bêtes
Citations de Voltaire
Voltaire