Quel dieu, quel moissonneur de l’éternel été – Avait, en s’en allant, négligemment jeté – Cett Hugo Victor

Quel dieu, quel moissonneur de l’éternel été
Avait, en s’en allant, négligemment jeté
Cette faucille d’or dans le champ des étoiles.
La Légende des siècles (1859), Booz endormi
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

One Response

  1. dicocitations décembre 26, 2010

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.