Que ces vains ornements, que ces voiles me pèsent! – Quelle importune main, en formant tous ces noeu Racine Jean

Ajouter un commentaire

Que ces vains ornements, que ces voiles me pèsent! – Quelle importune main, en formant tous ces noeuds, – A pris soin sur mon front d’ assembler mes cheveux? – Tout m’ afflige et me nuit, et conspire à me nuire.
Phèdre (1677), I, 3, Phèdre
Citations de Jean Racine
Jean Racine

Laisser une réponse