Quand tout gisait en ruine, seuls brillaient les mots. Si tous les princes s’étaient ravalés, le cré Grass Günter

Ajouter un commentaire

Quand tout gisait en ruine, seuls brillaient les mots. Si tous les princes s’ étaient ravalés, le crédit échéait aux poètes. C’ était à eux, non aux puissants, qu’ appartenait l’ immortalité.
Une Rencontre en Westphalie (1981)
Citations de Günter Grass
Günter Grass

Laisser une réponse