Quand pour toi la fortune est la plus libérale, – Redoute en ses faveurs quelque revers fatal; – Caton Denys

Ajouter un commentaire

Quand pour toi la fortune est la plus libérale,
Redoute en ses faveurs quelque revers fatal;
Elle change souvent, et sa course inégale
Commençant bien, peut finir mal.
Distiques de Caton, Livre premier, XVIII
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse