Quand on méprise, sans doute piétine-t-on autrui, mais en passant. On ne pratique jamais le mépris a Sénèque

Ajouter un commentaire

Quand on méprise, sans doute piétine-t-on autrui, mais en passant. On ne pratique jamais le mépris avec méthode, avec acharnement. Même sur le champ de bataille, on dédaigne l’ homme à terre alors que l’ on combat celui qui est debout.
Lettres à Lucilius
Citations de Sénèque
Sénèque

Laisser une réponse