Quand le superficiel me fatigue, il me fatigue tant que pour me reposer, j’ai besoin d’un abîme. Porchia Antonio

Quand le superficiel me fatigue, il me fatigue tant que pour me reposer, j’ai besoin d’un abîme.
Voix (1978)
Citations de Antonio Porchia
Antonio Porchia

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.