Quand le souffle provenant du fort – Soulevait déjà sa chevelure, – De sa douce main – Posée sur mon Jean de la Croix Saint

Quand le souffle provenant du fort – Soulevait déjà sa chevelure, – De sa douce main – Posée sur mon cou il me blessait, – Et tous mes sens furent suspendus.
Nuit obscure, Cantiques de l’âme, VII
Citations de Saint Jean de la Croix
Saint Jean de la Croix

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.