Quand l’aveugle destin aurait fait une loi – Pour me faire vivre sans cesse, – J’y renoncerais par t Scudéry Madeleine de

Quand l’aveugle destin aurait fait une loi – Pour me faire vivre sans cesse, – J’y renoncerais par tendresse, – Si mes amis n’étaient immortels comme moi.
Réponse au poème d’un de ses amis qui la flattait d’immortalité.
Citations de Madeleine de Scudéry
Madeleine de Scudéry

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.