Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs. Baudelaire Charles

Ajouter un commentaire

Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs.
Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1862)
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Laisser une réponse