Quand j’étais à Bicêtre, tu semblais ne pas avoir de cesse que tu n’aies mon manuscrit. On semblait Nouveau Germain

Quand j’étais à Bicêtre, tu semblais ne pas avoir de cesse que tu n’aies mon manuscrit. On semblait vouloir le publier, malgré moi.
Lettre à sa soeur, 22 février 1892
Citations de Germain Nouveau
Germain Nouveau

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.