Quand des CRS tapent sur José Bové, ils sont obligés de sourire parce que le lendemain, ils sont sûr Ruquier Laurent

Quand des CRS tapent sur José Bové, ils sont obligés de sourire parce que le lendemain, ils sont sûrs qu’ils vont être en photo dans le journal!
Vu à la radio (2001)
Citations de Laurent Ruquier
Laurent Ruquier