Puits – Arbres creux qui abritent les Câpresses vagabondes. Apollinaire Guillaume

Puits
Arbres creux qui abritent les Câpresses vagabondes.
Calligrammes (1918), les Fenêtres
Citations de Guillaume Apollinaire
Guillaume Apollinaire

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.