Puisqu’une fois le jour vous souffrez que je voie le seul bien qui me reste et d’Hector et de Troie, Racine Jean

Puisqu’une fois le jour vous souffrez que je voie le seul bien qui me reste et d’Hector et de Troie, j’allois, seigneur, pleurer un moment avec lui: je ne l’ai point encore embrassé d’aujourd’hui.
Andromaque (1667), I, 4, Andromaque
Citations de Jean Racine
Jean Racine