Puis l’adversaire arrive, écumant, terrible. On a de l’amour pour lui. On aime sa verrue sur sa joue Giraudoux Jean

Ajouter un commentaire

Puis l’ adversaire arrive, écumant, terrible. On a de l’ amour pour lui. On aime sa verrue sur sa joue, sa taie dans son oeil. On l’ aime… Mais il insiste… Alors on le tue.
La guerre de Troie n’aura pas lieu (1935)
Citations de Jean Giraudoux
Jean Giraudoux

Laisser une réponse