Puis, des souffles puants, des haleines de marée gâtée, passèrent sur lui avec de grandes nausées. C Zola Emile

Puis, des souffles puants, des haleines de marée gâtée, passèrent sur lui avec de grandes nausées. Ce fut un détraquement lent, un ennui vague qui tourna à une vive surexcitation nerveuse.
Le Ventre de Paris (1873)
Citations de Emile Zola
Emile Zola

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.