Pourquoi un souvenir qui n’avait aucune aspérité, un moment minuscule qui aurait dû rejoindre l’imme Delesalle Nicolas

Pourquoi un souvenir qui n’avait aucune aspérité, un moment minuscule qui aurait dû rejoindre l’immense cimetière des minutes oubliées, s’impose à nous ? Il doit y avoir une drôle de magie neuronale qui fait que certains instants restent cramponnés là, sous le front, comme des grenouilles sur d’autres grenouilles, à la saison des amours.
Un parfum d’herbe coupée (2013)
Citations de Nicolas Delesalle
Nicolas Delesalle

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.