Pourquoi donc, en effet, le riche serait-il plus heureux que le pauvre ? Il ne travaille point; eh b Tillier Claude

Pourquoi donc, en effet, le riche serait-il plus heureux que le pauvre ? Il ne travaille point; eh bien ! il n’a pas le plaisir de se reposer.
Mon oncle Benjamin (1843)
Citations de Claude Tillier
Claude Tillier

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.