Pour un être modeste comme moi, disait-il, les applaudissements, c’est toujours embarrassant. Surtou Galabru Michel

Pour un être modeste comme moi, disait-il, les applaudissements, c’est toujours embarrassant. Surtout après l’amour.
Pensées, répliques et anecdotes (2006)
Citations de Michel Galabru
Michel Galabru